crochet

5 astuces pour bien démarrer le crochet

Coucou vous tous,

Comme à chaque fois que l’on se lance dans une nouvelle activité il y a des choses que l’on aurait aimé savoir.

Du coup pour celles et ceux qui se laisseraient tentés par l’aventure crochet voici les 5 conseils que je peux vous donner.

1/ Avoir du bon matériel

C’est comme pour tout, mal équipé on perd patience et on abandonne.

Il vous faut donc du fil (quel qu’il soit) et un crochet qui va à la taille de se fil. Pour ça pas besoin d’être devin les marques pense à nous (heureusement hein) et nous montre tout je vous explique en photo :

dav

Prévoyez aussi un petit ciseau parce qu’on en a toujours besoin et que bien malgré nous on sait jamais ou il est.

Un mètre à couture, indispensable pour mesurer vos ouvrages et bien suivre le patron.

Ce petit matériel je vous conseil d’ailleurs de le ranger dans une petite pochette (que d’ailleurs vous aurez peut-être crocheté 😉 ) pour être sure de l’avoir toujours sous la main sinon vive les crises de nerfs …

Je vous montre ma petite pochette fourre tout faite en rafia :

dav
Ma pochette en rafia qui ne me quitte pas avec dedans l’indispensable mètre à couture, les ciseaux et une aiguilles à laine.

2/ Commencer petit

Si vous voulez prendre du plaisir à crocheter je vous conseil sincèrement de commencer avec un tout petit projet.

Pourquoi ? car comme ça sa monte vite et vous verrez rapidement le résultat. Du coup vous aurez vite envie de recommencer eheh !

Par exemple un headband qui vous prendra peu de temps (1 à 2 h maximum). Il existe des tonnes de sources gratuites pour les patrons, en voici une.

Ou des panières (je vous en parlais ici) et je vous montre ma petite dernière (que j’ai fais en tout juste 30 min) :

panière médocs

dav

 

 

3/ Connaître les points de base

Un peu barbant au début, il faut apprendre et maîtriser les points de bases avant de se lancer.

Pourquoi ? Car lorsque vous débuter un ouvrage vous voulez le voir beau et réussit le plus rapidement possible. Or si vous ne maîtrisez pas les points de base et bien vous vous verrez contraint à plusieurs reprise de défaire et refaire et défaire de nouveau (ce qui je vous assure sera bien moins le cas si vous apprenez tous les points avant)

Les essentiels à connaître sont les suivants :

La maille chaînette, essentielle pour démarrer. C’est un peu le montage des mailles au tricot, sans elle on ne peut pas crocheter 😛

La maille en l’air, est la première maille à connaître. C’est elle qui vous permettra de savoir faire du crochet. On s’en sert pour faire la maille chaînette, pour finir un rang, pour tourner un ouvrage, pour faire des mailles plus complexes…

La maille coulée, elle permet de joindre des mailles ou de se déplacer sur l’ouvrage sans ajouter de hauteur.

La maille serrée, la plus simple a réaliser, vous ne trouverez que très peu d’ouvrages qui ne l’utilise pas alors mieux vaut l’apprendre.

La demi-bride, un tout petit peu plus haute que la maille serrée demande un peu plus de technique et de pratique pour la maîtriser.

La bride, deux fois plus haute que la maille serrée est également plus technique. Elle permet d’aérer un peu plus un ouvrage que la simple maille serrée.

Pour débuter il y a pleins de videos Youtube qui vous expliqueront comment les réaliser. Si vous préférez le papier des tonnes de magasines et/ou livres traitent le sujet.

4/ savoir faire une cercle magique

Pour un joli bonnet ou une belle panière le cercle magique ou magic-ring (in english please) vous aidera beaucoup a faire une belle base bien serrée à vos ouvrages.

Cliquez juste ici, je trouve que Julie explique ça à merveille et bien mieux que beaucoup de vidéos. Sinon il vous suffit de fouiner sur la toile !!!

5/ savoir lire un diagramme

Une fois ces étapes passée vous allez pouvoir vous lancer dans des ouvrage un peu plus complexe. Mais avant ça il faut savoir lire un diagramme.

Mais kesako ??? En fait il s’agit d’un schéma qui représente l’ensemble des points utilisés pour formé un ouvrage. C’est un dessin qui représente l’ouvrage en somme.

En voici un exemple:

dav

Chaque dessin représente un point. Il est bien de savoir les reconnaître afin de savoir ou on se situe dans son ouvrage ou même pour faire les ouvrages qui ne disposent que d’un diagramme sans patron écrit.

Pour moi il s’agit d’un indispensable.

Si ça peut vous aider voici un petit lexique :

Lexique

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s